31 janvier 2008

Le poids de la culture

Puisque tu n'as pas su terminer 'La dentellière d'Alençon', de Janine Montupet -trop compliqué- tu me demandes conseil : 'quelque chose de plus facile, d'amusant, histoire de me reposer un peu'. Parcourant les nouveautés, je te suggère le dernier Woody Allen. 'Woody Allen? Il a écrit des livres?' Tu soupèses l'ouvrage, parcours le 4ème de couverture : 'ben, mon éducation ne m'a pas habituée à lire des livres aussi minces, mais enfin, pourquoi pas?'. Histoire d'être sûre que mon petit cerveau a bien assimilé l'info, tu ajoutes : 'je lis toujours des gros livres'. Sidéré par la justesse inédite de ce critère de sélection, je m'en retourne, silencieux, derrière le comptoir. J'enregistre tes emprunts et le temps pour toi de rassembler enfants, clés de voiture et sacs divers, je te regarde. Il n'est effectivement pas très difficile de t'imaginer, petite fille, rentrant de l'école, pliée en deux sous le poids ton cartable. Ton père, sévère mais juste, t'attends dans son bureau. Le temps de lui présenter tes respects et, de sa belle voix grave, il t'informe du programme de cette fin de journée : 'aujourd'hui, ma petite, ça sera 250 grammes de Victor Hugo'.

5 commentaires:

kat a dit…

C'est la 1ere fois que je l'entends, celle-là ! :D

OU comment passer à côté d'excellents bouquins de 100 petites pages...

catherine a dit…

Ah bon... Chez nous, les demandes iraient plutôt dans le sens contraire, du genre : "dans cette liste de livres, vous pouvez me donner celui qui a le moins de pages ???"

Zorn a dit…

L'autre soir, arrive une bonne femme qui dégage une odeur de clope et d'alcool.

Elle commence par confondre Spielberg et Stephen King (même pas foutue de lire le titre du livre et le nom de l'auteur, livres qu'elle avait déjà empruntés en plus), puis elle demande:

--un liiiiif pour me mett' de bonne humeeeur.

Elle est repartie cuver avec "La joie de vivre" de Zola.

"Oh ben, je connaissais pas. Merci bôôôôcoup pour vot' conseeeeil."

Ah, le goût de la lecture, ça épanouit !

nescio a dit…

@Catherine : là, tu parles des students qui peuvent choisir leur lecture scolaire du mois eux-mêmes...et effectivement, le critère du nombre de pages est assez répandu..
@Zorn : si le but était qu'elle ne vous demande plus jamais conseil, à mon avis, c'est gagné!

Anonyme a dit…

------>si le but était qu'elle ne vous demande plus jamais conseil, à mon avis, c'est gagné!

Oh, vous savez : vu son état, il valait mieux arrêter.

Un peu comme cette autre, atteinte d'Alzheimer et d'accent régional, qui ramène son stock :

"C'était tell'ment bôôôô que quand j'ai eu fini, eh ben, c'est comme si y m'manquait kék chooose."

Là, madame, faites attention tout de même.

Zorn