08 octobre 2007

Deux

Voilà, ça y est, les candidatures ont été reçues et évaluées. Les postulants ont été entendus. Le jury a fait son choix. Choix qui me semble être le bon. Après douze ans en solitaire, dont plus de la moitié à réclamer inlassablement du renfort, j'ai du mal à me faire à l'idée que l'objectif est atteint. Si vous travaillez dans l'administration, il vaut mieux être patient. Et quand les choses que vous souhaitez finissent par arriver, vous les aviez depuis tellement longtemps en tête que vous en êtes déjà à réfléchir à l'étape suivante. Un mi-temps? Très bien. Et comment vais-je leur faire comprendre que ce ne sera pas suffisant?
Au-delà de ça, l'irruption de quelqu'un d'aussi qualifié que moi risque de tournebouller ma vie de bibliothécaire peu habitué au travail en équipe. Sans doute ais-je, consciemment ou non, développé des méthodes et des habitudes sur lesquelles ma nouvelle collègue ne manquera pas de jeter un oeil cru. Et qu'elle proposera de modifier. Sans doute aussi prendra-t-elle sa part de responsabilités dans cette gestion quotidienne qui m'alourdissait de plus en plus. C'est donc bien de délégation et de partage qu'il s'agira. Et de considérer que cette bibliothèque n'est, dès à présent, plus "ma" bibliothèque.

6 commentaires:

kat a dit…

Je comprends ton désarroi !
Je me suis retrouvée cet été dans la position de la jeune postulante, plus diplômée que ma chef. Elle a dû apprendre plein de mots nouveaux, comme "recollement", "bulletinage" ou "désherbage".
Notre expérience commune a été très fructueuse, je t'en souhaite autant avec ton employé(e). ; )

Sophie a dit…

Avec un tel recul et une analyse aussi fine de la situations les choses ne pourront que bien se passer...
Bonne chance !

nescio a dit…

Et bien merci mesdames (ou demoiselles je ne sais)...je pense effectivement que tout va bien se passer...une nouvelle ère s'ouvre pour la bibliothèque de XXXX....

chuttt34 a dit…

J'aimerais bien être à la place de la nouvelle personne embauchée.
Bibliothécaire passionnée par le métier et désespéremment à la recherche d'un emploi.

Yvonnic a dit…

J'ai vécu l'épisode. Pas facile, effectivement. Mais finalement, à deux on a assez de boulot pour ne pas se marcher dessus. ça finit par se résoudre par un partage de tâches, ,sans forcément se marcher dessus. Si on a des difficultés pour s'entendre, finalement on peut éviter les problèmes.
Je dirai qu'à deux, on a des problèmes de couple.Et on les résoud comme un couple, moderne. Les problèmes d'équipe commencent à trois.

nescio a dit…

Après 3 mois de 'vie commune', puisque vous parlez de couple, je ne peux que me féliciter du choix : c'est une autre vie! Le partage équitable des tâches nous permet de travailler mieux, plus vite et d'attaquer sur de nouveaux fronts...Sans parler du fait que le fait de ne plus être seul pour tout assumer rend tout simplement la vie plus facile et les journées moins pénibles...'une autre vie', c'est bien ce que je disais...