06 septembre 2007


Nettoyage par le vide

Première visite de classe et déjà du nouveau, de l'imprévu. Le public scolaire reste décidément une valeur sûre. Ne croyez jamais avoir tout vu ou entendu : patientez. La surprise surgira au bord du comptoir. Elle est cette fois venue d'un gamin de 8-9 ans. Depuis plusieurs années, ses frères et soeurs avaient tracé la voie : le nombre de bouquins non-restitués leur assure à chacun une place de choix dans mon top 10 des 'usagers pénibles'.

Celui-ci se présente donc devant moi et fièrement me tend le livre qu'il compte emprunter. Un oeil sur lui, l'autre rivé à mon écran, je constate qu'il n'a pas rendu le dernier bouquin emprunté en juin. J'y vais franco : "Mmmm, tu n'as pas ramené ton livre de l'année passée". Bouche ouverte, yeux ronds, il attend la suite. C'est le début de l'année scolaire, il m'espère sans doute compréhensif et coulant. Je poursuis donc : "J'ai envoyé une lettre de rappel". Il me regarde et percute visiblement : "Ah oui, maman l'a reçue, elle ne savait pas que c'était un livre de la bibliothèque, alors elle l'a jeté à la poubelle". Tadaaaam.








5 commentaires:

Bruit et chuchotements a dit…

Sans doute une mère aux positions radicales dans les débats sur le désherbage et l'avenir du livre !

nescio a dit…

Oui...dans le style 'désherbage radical et avenir limité' j'imagine...

Nekita a dit…

Hou que ça fait plaisir une réplique de ce genre !!!

Moi j'ai eu presque pareil mais pour 6 ou 7 livres que le père a jeté dans le vide ordure...
question (de moi) : pourquoi a-t-il fait ça ?
réponse (du gamin)(qui me prend pour une bille) : bin i sait pas lire...
Certes. Oui. Sans doute.

Hélas pour lui, la famille a du tous les racheter (après moult relance, menaces et tutti quanti quand même ! )
ah, et cerise sur le gâteau, c'étaient des livres flambant neuf, dont c'était le premier prêt !
Ah que j'aime le métier de prêteuse de livres !
amitiés
nekita

nescio a dit…

Après un coup pareil, avoir réussi à leur faire rembourser, c'est un exploit...Pour ma part, dans le cas de ce gamin, c'est peine perdue...La mère ne viendra jamais se présenter à la bib pour demander ce qu'il y a lieu de faire. Pertes et profits!

Trottinette a dit…

J'ai eu un truc pas mal non plus:
Un gars (lecteur chez nous) avait détruit les livres empruntés par la fille de sa compagne pour se venger de celle-ci.
Résultat: une gamine en pleurs et un carton jaune pour le lecteur.
Non, on ne se venge pas sur les livres de la bibliothèque!