30 mai 2009

Retraite

Dans mon village, à douze ans, on passait par la 'grande communion'. J'en garde quelques souvenirs, notamment ceux d'une messe et des familles de mon père et de ma mère réunies. Souvenirs ravivés par une photo de mon frère et moi en tenue d'apparat, photo que je ne ressors que les grand soirs, ceux où l'auto-dérision, galvanisée par l'ingestion immodérée de Bergerac, l'emporte sur ma pudeur naturelle. Précédant ce jour ensoleillé de mai, il y eut trois jours de 'retraite' donc, en fait trois jours durant lesquels nous étions conviés, nous les futurs communiants, à nous ressourcer en compagnie du curé du village. Ce furent surtout trois jours d'amusement, de construction de cabanes et de cache-cache aux alentours de la cure, de son jardin et du cimetière tout proche. Trois jours entre amis qui se connaissaient depuis plusieurs années et qui saisirent à pleines mains cette occasion de passer ensemble un peu de temps hors de la surveillance de leurs parents. Trois jours sans télé, à jouer et à papoter de tout et de rien. Hormis les recommandations du curé, ce furent, à notre échelle d'enfants, trois jours remplis d'essentiel.

Je m'appelle Nescio, j'aurai 42 ans dans quelques jours. Je suis bibliothécaire à M. et aussi à M., deux communes du Condroz, sur les hauteurs de Huy. En commençant ce blog il y a trois ans, j'avais une assez bonne idée de ce que je voulais y mettre. Il s'agissait avant tout de témoigner du quotidien d'un bibliothécaire de village, et d' exprimer à quel point ce quotidien m'habitait, à quel point il était ce que je suis, ce que j'étais destiné -sans que ce soit pour autant une évidence dès le début de ma carrière- à devenir et comment, en arrivant ici au milieu des années '90, j'avais, petit à petit, été gagné par le sentiment d'avoir trouvé ma place. Ma place.

Les billets coulaient de source et, à mon grand étonnement, les réactions et les débats qu'ils suscitaient leurs donnaient une dimension imprévue. Mon expérience acquérait certains jours une portée plus large, chaque lecteur se positionnant selon son vécu ou sa manière d'interpréter mes écrits. Les échanges furent parfois vifs, mais ils ne dépassèrent que fortuitement la limite du savoir-vivre. Je crois sincèrement qu'une camaraderie est née ici et que, même si certains jours les échanges pouvaient confiner au 'débat d'initiés', jamais la porte n'a été fermée à quiconque désirait intervenir. Ces commentaires, aussi concis ou dithyrambiques qu'ils furent, vont me manquer.

Il y a plus d'un an à présent que nous sommes deux à la bibliothèque et, lorsqu'elle est ouverte au public, ce n'est plus nécéssairement moi que les gens trouvent derrière le comptoir de prêt. Le quotidien est devenu plus léger, l'urgence s'est raréfiée et pour rien au monde je ne voudrais revenir en arrière. Evidemment, il s'y passe toujours quelque chose, mais j'ai de moins en moins l'envie de raconter. Non pas que cela ne me touche plus ou que j'aie perdu le feu sacré : je suis tout simplement persuadé d'être arrivé à un stade où tout ce que je pourrai publier ici -à moins de changer entièrement de sujet ou ne plus vous livrer que des compte-rendus de lecture- aura le goût, l'odeur et la couleur du déjà vu. Les dons, les lecteurs en retard, les gentillesses et les vacheries, bien sûr, tout cela continue, mais en témoigner encore, avec d'autres mots peut-être, quel intérêt? Rien à dire? Tais-toi. Même si c'est pour le dire joliment.

Il y a encore ceci qui se confirme : internet m'ennuie et mes racines campagnardes reprennent tout doucement le dessus. Plus je décape, je repeins ou je cimente, plus je m'accorde d'heures de lecture -plus je ressemble à mon père- plus je passe de temps en famille et avec des amis, et mieux je me sens. A mon échelle d'homme dans le début de sa quarantaine, c'est tout simplement là que se trouve mon essentiel.

Je m'appelle Nescio, j'aurai 42 ans dans quelques jours. Je suis bibliothécaire.

27 commentaires:

Nadine Pestourie a dit…

Je m'appelle Nadine, j'ai un certain âge (pour ne pas dire plus) depuis quelques mois, je suis bibliothécaire dans la banlieue d'une grande ville du Limousin et j'aime les billets de Nescio. Je préfèrerais qu'il n'arrête pas totalement de bloguer :-)

Stéphanie ou Odile a dit…

Un billet touchant que je viens de lire à 10 petites minutes de l'ouverture de notre bibliothèque de village...

Damned, j'ai découvert trop tard ton blog qui est sur notre page netvibes (eh oui !) :(

Bonne suite :)

Anonyme a dit…

Damned mais c'est un message de fin !! Et bien Merci Nescio, bibliothécaire de campagne, merci pour toutes ces petites choses du métier si bien racontées. J'ai découvert ce blog l'année dernière alors que, bibliothécaire de la banlieue parisienne, je préparais un concours. Ce blog a fait alors parti de mes récréations, puis de mes rendez vous réguliers. C'est la 1ère fois que j'ose y laisser un message (je n'ai pas la verve d'Yvonic ou de Zorn) car ce n'est pas possible de laisser ce blog ce fermer sans dire Merci.
Bonne route à toi Nescio et surtout garde les yeux ouverts !

San San

Yvonnic a dit…

Oui, une camaraderie est née ici. Ou quelque chose qui y ressemble fortement. Depuis quelques temps je n'intervenais quasiment plus qu'ici. Et je crois que quand tu fermeras la porte, je fermerai ma gueule définitivement à la blogosphère.

Je m'appelle Yvonnic, bibliothécaire dans l'ouest, j'approche la soixantaine, je n'ai plus vraiment de place à chercher. Mais j'ai trouvé ici une petite place pour délirer un moment. Inestimables instants.

Bon anniversaire par anticipation, et bonne route dans ton essentiel retrouvé. Internet est quand mème mortifère, et nous aimons cela. Il y a du "no life", comme dirait Rincevent, dans cette fréquentation acharnée de la Toile. Au milieu de la toile, l'araignée. Et au menu les mouches. Nous.

Alors merci Nescio pour ce bout de chemin parcouru ensemble. Simplement merci. Et cette fois, je n'ai pas envie de faire plus long.

Et un petit signe sincèrement amical au camarade Zorn, si cette vieille carne est à l'écoute.

Yvonnic

Anonyme a dit…

Ce blog était le seul blog de bibliothécaire wallon, preuve du désintérêt des professionnel(le)s de la profession pour leur propre métier, preuve surtout de l'absence totale de remise en question et de débat qui règne dans le milieu de "l'éducation permanente."

Alors, merci à Nescio pour avoir ouvert les rubriques de ce blog à la dissidence, à la polémique, aux échanges. Quant au camarade Yvonnic, malgré tous nos désaccords, je le salue ici.

Je m'appelle Zorn, je suis un bureaucrate du livre et je me donne encore cinq bonnes années. Après, on verra bien.

Quoi qu'il arrive, gardez les yeux ouverts... et surtout n'oubliez pas d'ôter le bandeau.

Zorn

Yaya de Harsin a dit…

Raaaah!

Anonyme a dit…

Hécatombe ! Après "L'oeil cynique" (excellent blog, poussé au suicide par des collègues bien intentionnés), c'est vous qui jetez l'éponge. C'est dommage mais je comprends et j'approuve.

De cette expérience, il reste selon moi ceci : vous avez réussi à créer (sans tambour ni trompette) un vrai lieu d'échanges et de disputes. Ce pari sur la liberté vous honore ; et c'est une vraie leçon : nous avons bataillé d'autant plus durement, avec agressivité et sans concession, que, tels des boxeurs ou des judokas, on savait et respectait les règles de l'affrontement. Tabler sur la capacité de chacun à s'autolimiter sans jouir du pouvoir de censurer, c'est une disposition qu'on ne rencontre pas fréquemment chez bibliothécaires qui tiennent un blog (je balance une dernière fois : Calenge, Galaup et autres "pompeux cornichons" dont j'oublie le nom).

Quant à ceux avec qui j'ai échangé (avant tout Zorn et Yvonnic), sans les connaître j'avais fini par leur donner un visage et les considérer comme des familiers.

Salutations libertaires, à vous Nescio et aux sus-cités.

Jennifer L., George C., Christ... entre autres.

Anonyme a dit…

Tu arrêtes, c'est dommage,... Tes billets vont me manquer. Ton blog était le seul blog de 'thécaire que je lisais encore.
Mais, qui sait, nous aurons peut-être l'occasion de nous croiser pour de vrai lors d'une formation organisée par la Comm. française.
Catherine (une bibliothécaire de ville)

Nekita a dit…

tu ne t'attends pas à ce qu'on saute de joie en lisant ce billet, non??? a bin non alors !

dommage, mais je comprends et puis j'ai bien aimé lire ton quotidien qui est si différent du mien...

j'ai 48 ans (depuis 4 jour héhé) je suis assistante Qualifiée de conservation du patrimoine et des bibliothèques (oui, ça ne s'invente pas, mmmh? ) donc pas tt à fait bibliothécaire... et j'en suis bien contente !

je suis en région parisienne, dans une bib municipale et il me semble que je n'en partirai plus maintenant ! (quoique... )

gros bisous Nescio !!!

nekita

kat / kochka a dit…

oh non !

( désolée c'est tout ce que j'ai trouvé...)

Sophie a dit…

En espérant que tu trouves quand même de temps à autre l'envie de donner de tes nouvelles, tu es l'un des premiers blogs que j'ai suivi et je te garde dans mes fils, on ne sait jamais...
Un peu de polémique pour finir en beauté ? Je trouve presque attendrissant le com' d'Yvonnic, c'est qu'on finirait pas s'attacher !

trottinette a dit…

C'est avec un certain pincement au cœur que je lis cet article. C'était un des rares blogs de bibliothécaire wallon. Un blog qui me racontait des choses que je vis régulièrement mais avec un regard qui me permettait de voir ce quotidien différemment, avec le sourire.
Bonne continuation à toi au milieu de tes lecteurs et au fond de ton jardin.

Merci.

On m'appelle Trottinette, j'ai 30 ans, un peu plus, un peu moins, je suis bibliothécaire en Wallonie et ton blog me manquera.

Anonyme a dit…

Re-raaah.

Je ne suis pas bibliothécaire mais ce blog me manquera...

Anonyme a dit…

Cela va faire un an environ que je lis votre blog. C'est le seul blog non professionnel que je lis.
J'ai bien aimé la série sur les étiquettes, le stagiaire, quand vous avez parlé d'une chanson, quand vous avez parlé de cette femme qui avait l'air triste... J'adore ces billets où vous nous livrez vos commentaires sur les gens, leur comportement ce que vous imaginez sur leur vie, ce que cela vous inspire. Pourquoi ne pas continuer dans cette direction? Je suis moi même documentaliste et je fréquente la bibli municipale : vos remarques sont extras et justes, merci pour ce regard pertinent.
N'écrivez pas pour nous , mais pour vous et laissez-nous en être les témoins!

vaoulevent a dit…

alors...biblio.fr et nescio cessent d'émettre....je comprends bien leurs raisons, surtout celles de nescio...mon blog est abandonné depuis de longs mois...la nature est si belle...et la vraie vie si prenante !
bon anniversaire !

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
オテモヤン a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…

Hello guys,

Would you like to watch Spy Kids 4: All the Time in the World online? It is not released yet but you can watch it online already!

Click here to [url=http://watch-spykids4allthetimeintheworld-online.com/watch-spykids4allthetimeintheworld-online-free.php]watch Spy Kids 4[/url]

Anonyme a dit…

Hello guys,

Do you want to watch Final Destination 5 full movie online? It is not released yet but you can watch it already!

Click here to [url=http://watchfinaldestination5-online.com/watch-finaldestination5-online-free.php]watch Final Destination 5 online free[/url]

Anonyme a dit…

check RSSzPUSm [URL=http://www.replicalv.webs.com/]louis vuitton cheap[/URL] , just clicks away gzOajART [URL=http://www.replicalv.webs.com/ ] http://www.replicalv.webs.com/ [/URL]

Anonyme a dit…

I am sure you will love NpXPBedy [URL=http://www.cheapdesigner--handbags.weebly.com/]fake designer purses[/URL] for gift ZaOGRgAb [URL=http://www.cheapdesigner--handbags.weebly.com/ ] http://www.cheapdesigner--handbags.weebly.com/ [/URL]

Anonyme a dit…

you must read JdbbTjSM [URL=http://www.cheapdesigner--handbags.weebly.com/]designer replica handbags[/URL] to take huge discount VlPfTGnF [URL=http://www.cheapdesigner--handbags.weebly.com/ ] http://www.cheapdesigner--handbags.weebly.com/ [/URL]

Anonyme a dit…

Good read, especially reply numbeг six Ι think.
Worth rеmembering.

Feel frеe tо visit my web blog - fast cash loans today

Anonyme a dit…

merci monsieur Nescio pour ce joli témoignage d'un bibliothécaire de campagne:)))

(d'un conteur-ermite des routes du Canada qui se prépare à vagabonder la Belgique l'été prochain))))

www.enracontantpierrot.blogspot.com
www.reveursequitables.com

sur google
Simon Gauthier, le vagabond céleste

LÈVE-TOI PÈLERIN
dormir
sous le pont de Gatineau, une nuit froide de neige
même pas de sac de couchage, du noir au beige

gémir
en p’tit bonhomme, les g’noux dans l’manteau
le nez sous l’gilet, là ou c’est chaud

grandir
contre le mur de ciment se faire si petit
que son coeur en devient firmament

s’ennoblir
au point ou l’on devient soi-même
un immense pays entre deux océans

REFRAIN

la bonte l’humilité, l’humanité
comme vêtement de vie

lève-toi pèlerin
même si t’as froid même si t’as faim

ensemence ton pays d’un rêve
pour les jeunes de demain

ta guitare à la main
marche marche les chemins
ne triche pas ton rêve en douce
en faisant du pouce

quand un jeune t’embarque
écoute le jusqu’au matin
parce que son rêve à lui commence
là où finit le tien

TURLUTTE

COUPLET 2

manger
quand on t’a ramassé pour t’emmener souper
dans l’espoir d’une belle soirée
par ta guitare endimanchée

s’laver
la route c’est accepter
d’ètre sale en dehors
d’ètre propre en dedans
en s’guettant

s’coucher
avoir honte de ses peurs
quand y a tellement d’êtres humains
qui ont pas l’choix d’avoir peur

s’éveiller
soudain en pleine nuit
s’enfuir sans faire de bruit
après avoir écrit merci

COUPLET 3

vaciller
dans un café internet, recevoir un courriel
d’un ami de jeunesse, qui veut t’immortaliser
d’un geste bien intentionné

créer
une chanson chaque nuit
parce que la veille ce que t’écris
semble s’être évanoui

dessiner
entre ta voix et tes lèvres
tous les cris des humains
qui ont choisi d’aimer
même s’ils sont mal aimés

rêver
qu’après sa mort peut-être
de milliers de jeunes en mal d’être
reprendront ton épopée
vers ce pays oeuvre d’art à créer

FINALE
la bonté, l’humilité, l’humanité
comme vêtement
d’aimer

Pierrot
vagabond céleste

Macabre marc polo a dit…

Sauvez/protéger son couple , annulé une rupture/séparation


Bonsoir a tous
Je me présente Lucette FERRES,
J'avais des problèmes de couple avec mon mari car je n'arrivais pas a faire d'enfants après 16 ans de vie commune avec mon homme et il m'a laissé et a demandé le divorce .Un soir sur le net j'ai vu les coordonnées de ce Mr que je vais vous présenté par la suite qui m'a rapidement faire revenir mon homme et avec ces médicament traditionnels j'ai maintenant 2 merveilleuses filles et un garçon avec mon homme .
Cet homme grâce auquel ma vie a repris son sens s'appel Maître Gbedekpogbe Médium, Voyant, ... sérieux, il vous aide à résoudre tous les problèmes auxquels vous ne trouvez pas de solution.
Remarquable spécialiste du retour de lêtre aimé, il vous fait revenir définitivement lélu de votre cur
Domaine de L'amour Sentimental :
Le Retour Affectif - Le Retour D'Affection
Amour Perdu , Récupérer son Ex - lÊtre Aimé - lÂme Sur , Se faire Aimé d'une Personne , Attirer une Personne (Homme/Femme) par un Sortilège d'amour ou Sort ,
L'Envoûtement Amoureux/, Blocages Sentiments Amoureux Perdu , Sauvez/Protéger Son Couple , Annulé une Rupture/Séparation ,
Éloignement Rivalité/Jalousie ; Fidélité.
Je vous laisse son contact:

mail: maraboutpuissant2014@outlook.fr